jan
09
2012
0

Inti Raymi, la fête du soleil

Inti Raymi, la fête du soleil (en langue quechua : Inti–Soleil et Raymi–fête ou cérémonie), est à l’origine, une cérémonie religieuse inca en l’honneur de l’Inti, père soleil. Il marque le solstice d’hiver dans les pays andins de l’hémisphère Sud. Le centre de la cérémonie est la forteresse de Sacsayhuamán(à deux km de la ville de Cusco), le 24 juin de chaque année.

Au moment du solstice d’hiver de l’hémisphère sud, le jour où le Soleil est le plus éloigné de la Terre, les Incas, grands astronomes, adorateurs du Soleil, rendaient hommage au dieu Soleil de peur qu’il ne disparaisse dans les tréfonds de l’univers. Ils effectuaient alors de grandes incantations pour qu’il revienne près de notre planète.
Les Espagnols interdirent la célébration à cause de ses connotations païennes, et lui substituèrent la fête de la Saint-Jean, le 24 juin. Ceci amena un syncrétisme religieux assez étonnant : en allumant les feux de la Saint-Jean, les Indiens continuaient à célébrer le retour du dieu Soleil.
Tombée en désuétude, cette fête de l’Inti Raymi fut ressuscitée en 1940 par les habitants de Cuzco. Ils déplacèrent la cérémonie à Sacsahuamán. Cette fête, symbole du retour aux valeurs anciennes, a pris une ampleur touristique étonnante.
Aujourd’hui, la cérémonie de la fête du soleil est reproduite en une procession réunissant toutes les corporations de la ville. Le défilé se termine par le sacrifice symbolique d’un lama, et par des chants et des danses satyriques en quechua.
Si, de nos jours, la cérémonie reproduit les rites d’antan pour invoquer le Soleil et l’implorer de revenir, elle se termine par des danses satiriques qui ridiculisent les médecins, les avocats de l’époque hispanique ainsi que les curanderos (guérisseurs), puis par une fête foraine qui dure une semaine !

Ecrit par Laëtitia dans: Culture | Mots-clefs :, , , , , ,
mai
15
2010
0

Les langues parlées au Pérou

Le Perou est un pays ou se cotoient une cinquantaine de langues. Les deux langues officielles sont l’espagnol et le quechua. En effet, 60% de la population parle l’espagnol et 35% parle le quechua.
Plus d'un péruvien sur 3 parle Quechua
L’espagnol est parle depuis 1532 au Perou, date de la conquete du pays. Il est different de l’espagnol parle en Espagne, tant au niveau du vocabulaire et des expressions que de l’accent. L’espagnol peruvien compte a lui seul quatre dialectes: l’espagnol equatorial, l’espagnol riverain, l’espagnol andin et l’espagnol amazonique.
Dans certains villages, l'Aymara est la seule langue parlée
Le quechua est la langue des Incas et est principalement parle sur les hauts plateaux andins; tout en sachant que la plupart des habitants parlent egalement l’espagnol.
L’aymara est ici parle par 5% de la population, surtout au niveau du lac Titicaca. Il existe encore a Puno quelques villages ou seul l’aymara est parle. Cette langue est cependant en voie de disparition. Elle a pourtant ete reconnue par les linguistes comme etant la langue la plus logique au monde et celle s’adaptant le mieux au langage informatique.

Des dialectes indiens sont parles dans la foret; les principaux sont le shipibo, le yagua, le pano, le tupi et le jivaro.

Ecrit par Ben dans: Culture, Pratique | Mots-clefs :, , , , ,
août
25
2009
1

Les langues parlées au Pérou

Le Pérou a 3 langues officielles : l’Espagnol, le Quechua et l’Aymara.

En 2007 :

  • L’espagnol est la première langue pour 83.9% des péruviens
  • Le Quechua est la langue maternelle pour 13.21%, c’est la langue des Incas. Son usage avait été interdit, il est redevenu une langue officielle depuis 1975
  • l’Aymara (Aimara) compte lui pour 1.76%, il est parlé notamment dans la région de Puno et autour du lac Titicaca
  • Viennent ensuite de nombreuses autres langues, en particulier dans les Andes et la forêt amazonienne. Parmi celle parlées encore aujourd’hui on trouve le Jaqaru et le Kawki
Ecrit par Ben dans: Culture | Mots-clefs :, , , , ,

Contact : blog (AT) perou-tourisme.fr ; Template: TheBuckmaker.com Web Templates